J-15 (enfin un truc dans le genre)

Plus que 15 jours avant de pouvoir vomir dans le sac en papier d’easyjet. Après moultes péripéties pour obtenir un passeport à Paris, j’ai du me raviser et descendre à La Rochelle pour éviter de poser une bombe à la mairie du 16 ème arrondissement de Paris. Oui ma reum vit dans le 16 ème. C’est pratique, tout le monde me prend pour une grosse snob, ce que je ne suis pas du tout en réalité. Bref on s’en fout. Le délai de 4 semaines m’ayant refroidie comme une douche écossaise (jeu de mots pourri, on rigole siouplé), je me suis donc octroyée une pause sur la west coast en attendant mon sésame pour des jours meilleurs. L’occasion surtout de finir ivre morte un soir sur deux et de ne rien faire un autre jour sur deux parce que décuver c’est un vrai métier. La Rochelle, éternel spot d’alcolos.

Entre temps, j’ai surtout réussi à trouver une vraie bonne coloc. Je ne veux pas dire par là que ma roomate Laura ressemble à une pouf Victoria’s secret attention. Je vais donc vivre à Crookston, charmante banlieue de Glasgow. Outre les pavillons bon marché et mal décorés, on trouve à Crookston un charmant château. Que je n’irai probablement jamais visiter mais qu’importe, j’aime bien l’idée.

Pour la modique somme de 300 livres par mois je vais avoir le plaisir de partager mon haleine de poney au petit déjeuner avec Laura et Alexandre, un autre amateur de cuisses de grenouilles et de jeux à boire pas vraiment chrétiens. Laura a 24 ans, elle n’aime pas beaucoup le haggis et son nom commence bien évidemment par Mac machin truc. Laura n’aime pas le scotch non plus, mais personne n’est parfait. Alex lui est français, et comme nous 3 il a 24 ans. Je pense qu’Alex aime le scotch. Il apprécie aussi à sa juste valeur on humour pipi caca plus que douteux les lendemains de cuite. Du coup vendredi soir, j’ai passé un coup de fil à mes roomates. Après quelques verres of course, parce que l’accent de Glasgow franchement, je me sentais pas prête du tout. Un peu comme le saut à l’élastique ou danser à poil sur un comptoir. Ha ben non ça c’est déjà fait. Evidemment comme j’ai beaucoup de chance, Alex et Laura ont passé la soirée à jouer à pim pam pom. Un vrai jeu d’ivrognes. Et Laura a perdu. Je dois donc venger Laura. J’aimerais pas que les Ecossais tiennent moins bien la picole que les frogs. Et comme je me sens plus écossaise que française, je vengerai Laura.

Mes gentils acolytes fous et plein d’humour viennent donc récupérer mon gros cul à l’aéroport le 5 décembre, 17h20 pétantes (dédicace à Alex). D’ici là une question existentielle se pose : combien de kilos d’escarpins de pute vais je pouvoir amener ?

Réponse la semaine prochaine !

Xxxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :