Du rien et du néant.

Hiver sans fin… Alternance de grêle et de morosité, cet hiver il ne s’est vraisemblablement rien passé. Il y a 10 ans cette météo avait quelque chose de romanesque à mes yeux, pluie qui maintenant m’exaspère et, force est de constater, m’a rendue agoraphobe pour cause d’enfermement prolongé. 

Traditionalisme écossais.

Voilà un second point qui n’est point négligeable par ici, la mafia gaélique, ou en d’autres termes la « Free Church of Scotland ».  Très loin du sympathique front indépendantiste Portaingalais, les aficionados de ce vieux langage rabougri ont la main mise sur une espèce de réseau puant et pullulant dans toutes les îles Hébrides. Je n’avais pas vraiment remarqué au premier abord, barrière de la langue oblige, puis après quelques mois, puis maintenant près de 2 ans, je ne supporte plus cette ambiance 18ème siècle. Le premier point de l’emmerdement maximum c’est Shabbath. Ici, le dimanche se résume à un véritable désert. Pas de ferry, pas de boutiques ouvertes ni de restaurants : ambiance no man’s land garantie. Le Golf du coin avait tenté -en vain- d’obtenir une licence pour servir de l’alcool le dimanche : on leur a gentiment demandé de prendre contact avec la gente masculine grecque. Cette dictature religieuse ne saurait se contenter de si peu, aussi vous est t’il fortement déconseillé d’étendre votre linge le dimanche. Et vous serez gentil de confiner vos mioches à l’intérieur. Récemment, un pauvre type s’est fait bannir de l’église pendant 1 mois, le malheureux avait eu l’idée stupide de voyager le jour du seigneur. L’article nous a valu une bonne tranche de rigolade, si cela vous intéresse c’est ici. Les culs-bénis n’aiment pas non plus les envahisseurs, qu’ils soient anglais, français ou même simplement du continent. Cette non acceptation m’a valu nombre de ragots à mon égard, le côté « salope » de la française étant le principal retenu. Nous pensons avec mon amie canadienne immigrée ici à lancer une marque de tee shirt « I’M NOT FUCKING LOCAL », vous pouvez nous soutenir en envoyant vos dons qui seront judicieusement dépensés dans le pub du coin, car oui nous sommes racistes mais nous faisons quand même tourner l’économie locale. C’est le coeur plein de bonheur que je vous joins une photo de mouton mort.

Image

 

A bientôt. 

Une réflexion sur “Du rien et du néant.

  1. Franck dit :

    Extraordinaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :